biopic

  • Définitivement, Martin Provost semble avoir un penchant pour les destins de femmes injustement tombées dans l’oubli. On se souvient du lumineux Séraphine avec la charismatique Yolande Moreau. Un triomphe public...

    Violette, de Martin Provost

    Définitivement, Martin Provost semble avoir un penchant pour les destins de femmes injustement tombées dans l’oubli. On se souvient du lumineux Séraphine avec la charismatique Yolande Moreau. Un triomphe public...

    Lire la suite...

  • Une semaine riche à la télé, une fois n'est pas coutume. L'angoisse est à l'honneur, qu'il s'agisse de partir à la recherche de sa femme dans les rues de Paris, de préparer l'arrivée inattendue d'un...

    Plateau télé : semaine du 9 février 2014

    Une semaine riche à la télé, une fois n'est pas coutume. L'angoisse est à l'honneur, qu'il s'agisse de partir à la recherche de sa femme dans les rues de Paris, de préparer l'arrivée inattendue d'un...

    Lire la suite...

  • Le 25 novembre 1970, l’écrivain Yukio Mishima et quatre membres de sa milice personnelle, la...

    25 novembre 1970, le jour où Mishima choisit son destin, de Koji Wakamatsu

    Le 25 novembre 1970, l’écrivain Yukio Mishima et quatre membres de sa milice personnelle, la...

    Lire la suite...

  • Si Niki Lauda et James Blunt ont effectivement été au coude-à-coude lors du championnat du monde 1976, le mythe construit par Ron Howard dans <em>Rush</em> doit beaucoup à l’écriture de son scénariste...

    Rush, de Ron Howard

    Si Niki Lauda et James Blunt ont effectivement été au coude-à-coude lors du championnat du monde 1976, le mythe construit par Ron Howard dans Rush doit beaucoup à l’écriture de son scénariste...

    Lire la suite...

  • Qui l’eût cru ? Celui qui fut longtemps considéré comme l’homme le plus riche d’Angleterre, qui possédait une bonne partie du quartier de Soho, avait bâti son empire sur le...

    A Very Englishman, de Michael Winterbottom

    Qui l’eût cru ? Celui qui fut longtemps considéré comme l’homme le plus riche d’Angleterre, qui possédait une bonne partie du quartier de Soho, avait bâti son empire sur le...

    Lire la suite...

  • De quoi s’agit-il ? Enfin un véritable festival de cinéma bis. Pendant onze jours, du 22 mars au 1er avril 2013, Hallucinations collectives donne une place de choix à des...

    22/03-01/04 : 6e festival Hallucinations collectives

    De quoi s’agit-il ? Enfin un véritable festival de cinéma bis. Pendant onze jours, du 22 mars au 1er avril 2013, Hallucinations collectives donne une place de choix à des...

    Lire la suite...

  • La semaine des César et des Oscars, on aurait pu espérer un sursaut du cinéma à la télévision, histoire de nous mettre dans l'ambiance. Eh bien non. L'offre est pauvre. D'abord, il faut prévenir les...

    Plateau télé : semaine du 17 février 2013

    La semaine des César et des Oscars, on aurait pu espérer un sursaut du cinéma à la télévision, histoire de nous mettre dans l'ambiance. Eh bien non. L'offre est pauvre. D'abord, il faut prévenir les...

    Lire la suite...

  • Pourquoi ? Pourquoi… ce film ? Un peu partout, la question est sur toutes les lèvres… et la réponse s’impose de manière fracassante. Avec un tel synopsis de départ, le résultat final tient du miracle...

    Cloclo, de Florent-Emilio Siri

    Pourquoi ? Pourquoi… ce film ? Un peu partout, la question est sur toutes les lèvres… et la réponse s’impose de manière fracassante. Avec un tel synopsis de départ, le résultat final tient du miracle...

    Lire la suite...

  • Hier John Edgar Hoover chez Clint Eastwood, aujourd'hui Margaret Thatcher, demain Jérémie Renier en Cloclo : le biopic n’en finit pas de faire recette. Petit tour d’horizon d'un genre souvent insipide…

    Le biopic au pilori ?

    Hier John Edgar Hoover chez Clint Eastwood, aujourd'hui Margaret Thatcher, demain Jérémie Renier en Cloclo : le biopic n’en finit pas de faire recette. Petit tour d’horizon d'un genre souvent insipide…

    Lire la suite...

  • On avait déjà subi les pénibles pérégrinations ABBAiennes de Meryl Streep dans <em>Mamma Mia</em>. On la retrouve une nouvelle fois aux côtés de la réalisatrice Phyllida Lloyd dans le costume bien plus corseté...

    La Dame de fer, de Phyllida Lloyd

    On avait déjà subi les pénibles pérégrinations ABBAiennes de Meryl Streep dans Mamma Mia. On la retrouve une nouvelle fois aux côtés de la réalisatrice Phyllida Lloyd dans le costume bien plus corseté...

    Lire la suite...

  • Il est des films dont l’accroche ne laisse rien présager de bon. <em>« Senna. Sans peur. Sans limite. Sans égal »</em>, indique l’affiche. Heureusement, on a parfois de (très) bonnes surprises...

    Senna, d’Asif Kapadia

    Il est des films dont l’accroche ne laisse rien présager de bon. « Senna. Sans peur. Sans limite. Sans égal », indique l’affiche. Heureusement, on a parfois de (très) bonnes surprises...

    Lire la suite...

  • Petit homme souriant, aux épaules larges et aux yeux rieurs, l’autocrate Ceausescu n’a pas forcément la « gueule de l’emploi ». Il ressemble plus au concierge de mon immeuble qu’à Staline ou Mao...

    L’autobiographie de Nicolae Ceausescu, d’Andrei Ujica

    Petit homme souriant, aux épaules larges et aux yeux rieurs, l’autocrate Ceausescu n’a pas forcément la « gueule de l’emploi ». Il ressemble plus au concierge de mon immeuble qu’à Staline ou Mao...

    Lire la suite...

  • Avril 2003, Aron Ralston part en rando au Blue John Canyon, Utah. Alpiniste expérimenté, Aron Ralston part seul et n’a informé personne de son excursion. Aron Ralston s’éclate en vélo,...

    127 heures de Danny Boyle

    Avril 2003, Aron Ralston part en rando au Blue John Canyon, Utah. Alpiniste expérimenté, Aron Ralston part seul et n’a informé personne de son excursion. Aron Ralston s’éclate en vélo,...

    Lire la suite...