Cinéma à la une
0

Rencontre avec Arnaud Viard

Arnaud fait son 2e film, Arnaud ViardIl s’en est passé des années depuis sa première réalisation, Clara et moi ! Des années durant lesquelles le comédien Arnaud Viard est devenu un personnage récurrent de Que du bonheur !, programme court d’access prime-time, avant le JT de TF1. Le temps de nourrir ses aspirations de mise en scène qui ne demandaient qu’à éclore. C’est enfin le cas avec Arnaud fait son deuxième film, une autofiction délicieuse. Une mise en abîme drôle et touchante à ne pas manquer avant un futur troisième long que l’on espère tout aussi inventif et savoureux.

 
Comment en vient-on à jouer son propre rôle et à y insuffler de la fiction ?

Je n’ai pas eu de questionnement particulier en commençant à écrire le film. Je n’avais pas réalisé depuis longtemps, je me suis juste jeté à l’eau. Le déclic, ce fut à la sortie d’un film de René Féret, Le Prochain Film, qui avait nécessité très peu de budget. Je me suis dit que je pouvais en faire autant, en racontant l’histoire d’un réalisateur qui n’arrivait pas à monter son deuxième film et qui, en tant qu’homme, ne parvenait pas non plus à faire un enfant à sa femme. Bref, quelqu’un qui a du mal à aller vers sa vie. Je suis donc parti de ce postulat. Et pendant que j’écrivais, ma mère est décédée et j’ai inclus ce tremblement de terre émotionnel qui n’était pas prévu au départ. C’est elle qui m’a donné ce nouveau souffle. D’ailleurs, Un nouveau souffle était le titre initial. Ce film, je l’ai dédié à ma mère. Et à ma fille Cléo qui est née dix mois après la fin du tournage. Un petit miracle. (Lire la suite…)

0

Lost River, de Ryan Gosling

Lost River, de Ryan Gosling“Quand j’étais enfant, j’ai découvert une route qui se terminait dans l’eau. On m’a appris ensuite que la rivière auprès de laquelle j’ai grandi a été créée en noyant plusieurs villes. Ça m’a énormément effrayé, j’ai compris que je m’étais baigné dans un cours d’eau où il y avait des ruines. Ça m’a tellement impressionné que je refusais de prendre des bains parce que l’eau venait de cette rivière.
(…)
Ayant grandi au Canada, j’avais une vision très romantique des Etats-Unis et particulièrement de Detroit, j’ai grandi pas loin, c’est là qu’est née la Motown, le modèle T, le rêve américain. Et quand je m’y suis rendu, j’ai été très surpris, c’est très différent de ce que j’avais imaginé. Sur plus de 60 km, vous avez des lotissements abandonnés, et parmi ceux-là, il y a des familles qui restent et s’accrochent à leur maison, pendant qu’autour d’eux tout est détruit ou brûlé… J’ai eu l’impression que le rêve américain avait tourné au cauchemar pour eux…
(…)
Ces endroits ont un côté très surréaliste, quand on voit comment vivent ces familles, on comprend pourquoi elles ont l’impression d’être les derniers humains sur terre. Il y a un côté
Quatrième Dimension, conte de fée sombre. C’est dur de croire que ça existe vraiment. (…) Et je voulais raconter cette histoire à travers le point de vue de ces deux gosses qui ont une vision romantique et personnelle de pourquoi tout ça leur arrive, que c’est en fait une malédiction et donc il y a peut-être quelque chose qu’ils peuvent faire pour s’en débarrasser. (Lire la suite…)

0

#60 : se piquer de Mosquitoman !

Trailer de Mosquitoman (Mansquito en VO), film réalisé par Tibor Takacs en 2005. Le réalisateur aime les films mettant en scène des hybrides mi-humain, mi-animal. Il est d’ailleurs à l’origine d’autres chefs-d’œuvre tels que Kraken : le monstre des profondeurs, Ice Spiders ou encore Mega Snake.
A croire que La Mouche de David Cronenberg a donné des (mauvaises ?) idées à certains…
 

Les derniers articles