Cinéma à la une
0

Le quiz nouveautés du déconfinement

- Déconfiné·e, déconfiné·e ? Est-ce que j’ai une gueule de déconfiné·e ? Quels acteurs ou quelles actrices ont pu formuler ces mots le 11 mai 2020 ? Jean Gabin ? Vincent Lindon ? Perrette Pradier ? Juliette Binoche ? Charles Bronson ? Franck Dubosc ? Attention il y a un piège ! Pour vous réadapter à la vie trépidante d’hier qui annonce le prochain effondrement de demain, nous vous avons concocté un petit quiz cinéphilique sympathique autour de longs-métrages classiques et cultes tous remastérisés et depuis peu disponibles dans les bacs. A vous de jouer !

 

Les Voyages de Gulliver, réalisé par Jack Sher avec Kerwin Mathews, Jo Morrow, June Thorburn…

Les Voyages de Gulliver, de Jack SherHumble médecin dans une petite ville d’Angleterre, Gulliver rêve de découvrir le vaste monde. Quand, enfin, il peut le faire en embarquant sur un bateau à destination des Indes, une tempête le jette par-dessus bord. Quand il se réveille, c’est dans un étrange royaume, Lilliput, dont les habitants sont si petits qu’il pourrait leur marcher dessus. Petits, mais toujours prêts à en découdre avec leurs voisins de Blefuscu…

 
Questions sur le film :
1°) Qui se cache derrière les effets spéciaux des Voyages de Gulliver ? Douglas Trumbull, Phil Tippett ou Ray Harryhausen ?
2°) Combien d’adaptations cinématographiques compte le roman de Jonathan Swift ? Une dizaine, une quinzaine, une vingtaine ?
3°) Gulliver voyage et s’arrête à Laputa. A quel grand cinéaste pense-t-on lorsque l’on évoque Laputa ?
 
 
 
 
Réponses :
1°) Ray Harryhausen
2°) Une quinzaine
3°) Hayao Miyazaki

Avis de Grand Écart : un classique des classiques. Indémodable et indispensable. Un vrai moment de cinéma à l’ancienne et garanti sans fond vert !
Disponible en version collector combo blu-ray et DVD chez Sidonis Calysta

 

Un justicier dans la ville 1 & 2, réalisés par Michael Winner avec Charles Bronson…

Un justicier dans la ville1er opus : Quand il apprend la mort de sa femme, battue à mort, et le viol de sa fille, traumatisée à vie, l’architecte Paul Kersey contient sa douleur, sa colère. S’il se réfugie d’abord dans le travail, le révolver que lui offre un client texan décide de son destin. Armé, de plus en plus sûr de ses gestes, Kersey erre la nuit dans les quartiers les plus malfamés de New York, abattant tous ceux qui constituent une menace pour lui et la société…

2e opus : Cinq ans après avoir nettoyé les rues de New York de sa faune la moins fréquentable, Paul Kersey mène une existence paisible à Los Angeles, auprès d’une nouvelle compagne, une journaliste. Mais, à nouveau, le destin le frappe de plein fouet. Enlevée et violée par une bande de voyous, sa fille se suicide. Accablé, il retrouve un à un ses agresseurs et, de sang froid, leur applique le châtiment suprême.

Questions sur les films :
1°) Quel acteur américain fait ses débuts dans ce premier opus ? Michael Keaton, Jeff Goldblum, Nick Nolte
2°) Qui compose la bande-son d’Un justicier dans la ville ? Isaac Hayes, Herbie Hancock, Quincy Jones
3°) Qui compose la bande-son d’Un justicier dans la ville 2 ? Isaac Hayes, Jimmy Page, David Bowie
4°) Qui endosse le rôle de Charles Bronson dans le remake de 2017 ? Adam Driver, Bruce Willis, Mark Wahlberg
5°) Le succès relatif d’Un justicier dans la ville 2 signera-t-il la fin de la saga ? Vrai ou faux ?
 
 
 
 
Réponses :
1°) Jeff Goldblum
2°) Herbie Hancock
3°) Jimmy Page
4°) Bruce Willis
5°) Faux, Charles Bronson incarnera encore 3 fois le rôle de Paul Kersey

Avis de Grand Écart sur Un justicier dans la ville : un film d’action culte sur la vengeance et l’insuffisance de la justice. On y voit la ville de New York sous tension, craspec et poisseuse. Charles Bronson s’impose comme un action hero d’une rare brutalité.
Avis de Grand Écart sur Un justicier dans la ville 2 : encore plus bourrin et extrême que le premier opus, Un justicier dans la ville 2 se vit comme une expérience cathartique redoutable.
Disponible dans de superbes éditions DVD, blu-ray et collector chez Sidonis Calysta.

 

La Nuit des morts-vivants, réalisé par Tom Savini avec Tony Todd, Patricia Tallman, Tom Towles, Bill Moseley…

La Nuit des morts-vivants, de Tom SaviniUn phénomène inexpliqué s’abat sur une région des Etats-Unis : les morts ressuscitent puis se jettent sur les vivants qui, infectés par leurs morsures, se transforment eux-mêmes en morts-vivants. Une jeune femme, Barbara, et un homme, Ben, se réfugient dans une maison isolée qu’encerclent bientôt les créatures enragées. Ils ignorent que d’autres survivants s’y cachent. Commence alors une longue et sanglante nuit…

Questions sur le film :
1°) La Nuit des morts-vivants est-il le remake de : Le Jour des morts-vivants, Le Crépuscule des morts-vivants, La Nuit des morts-vivants
2°) Pourquoi Tom Savini obtint la confiance de George Romero pour réaliser ce remake ? Tom Savini est le beau-frère de George Romero, Tom Savini devait travailler sur le film original, Tom Savini est le gendre de George Romero (attention, il y a un piège !)
3°) Pourquoi George Romero accepta de produire ce remake ? Parce que le film original est tombé dans le domaine public, parce que les studios obligèrent Romero à produire un remake, parce que Romero toucha une prime de 5 millions de dollars
 
 
 
 
Réponses :
1°) La Nuit des morts-vivants
2°) Tom Savini devait travailler sur le film original (il partit au Vietnam)
3°) Parce que le film est tombé dans le domaine public (et qu’il avait promis à l’équipe originale qu’il les rétribuerait un jour ou l’autre)

Avis de Grand Écart : Le remake de Savini respecte l’esprit de son créateur, George Romero, l’ami des zombies. Angoisse, frisson, horreur, ce cocktail spécial « samedi soir entre potes » enivre et remue les boyaux.
Disponible en DVD et Blu-ray dans une superbe édition collector chez Sidonis Calysta.

 

Les Boucaniers, réalisé par Anthony Quinn avec Yul Brynner, Charlton Heston, Charles Boyer, Claire Bloom, Inger Stevens, Woody Strode, Lorne Greene…

Les Boucaniers, d'Anthony Quinn1812 en Louisiane. Installé dans les bayous de La Nouvelle-Orléans, le pirate français Jean Laffite contrôle toute la région, et tente de rester neutre dans le conflit qui oppose Américains et Britanniques. Mais son amour pour la fille du gouverneur Clairborne, va l’obliger à prendre parti et à s’engager au côté du général américain Andrew Jackson.

 
 
Questions sur le film :
1°) Qui produit le film ? Dino DeLaurentiis, Cecil B. DeMille, Stanley Kubrick
2°) Combien de films Anthony Quinn réalisera au cours de la longue carrière ? 1 film, 3 films, 6 films
3°) De quel film Les Boucaniers est-il le remake ? Les Corsaires du bayou, Les Flibustiers, Terreur en Louisiane
 
 
 
 
Réponses :
1°) Cecil B. DeMille
2°) 1 film
3°) Les Flibustiers (1937) réalisé par Cecil B. DeMille

Avis de Grand Écart : Anthony Quinn réalise une œuvre grand spectacle pleine de panache bien qu’un peu trop proprette (entendez par là « un poil académique »). Le master « haute définition » fait honneur au format cinémascope et au technicolor.
Disponible en DVD et blu-ray chez Sidonis Calysta.

 

Ouragan sur la Louisiane, réalisé par Bernard Vortrans avec John Wayne, Ona Munson, Henri Stephenson…

Ouragan sur la LouisianeAvocat originaire du Nord des Etats-Unis, John Reynolds descend dans le Sud avec pour mission de débarrasser l’univers du jeu de ses éléments les plus notoirement convertis à la criminalité. S’il croit avoir trouvé un coupable en la personne du général Mirbeau, père de la jeune femme dont il s’éprend, il se trompe pour se rendre à l’évidence que c’est son bras droit, Blackie Williams, qui tire les ficelles, allant jusqu’à faire tuer un gagnant…

 
Questions sur le film et John Wayne :
1°) Ouragan sur la Louisiane sort en 1941 aux Etats-Unis mais en quelle année atteindra t-il les écrans français ? 1947, 1954, 1962
2°) Quel surnom porte John Wayne ? The King, The Duke, Big John
3°) De quel film True Grit des frères Coen s’inspire t-il ? Une Bible et un fusil, Cent dollars pour un shérif, Rooster Cogburn
 
 
 
 
Réponses :
1°) 1947
2°) The Duke
3°) Cent Dollars pour un shérif

Avis de Grand Écart : Ouragan sur la Louisiane raconte avec précision l’histoire ultra-complexe de l’ancienne province française prise dans l’étau des conflits entre Américains et Anglais. Un film court, efficace et passionnant.
Disponible en DVD et blu-ray chez Sidonis Calysta.

 

Le train sifflera trois fois réalisé par Fred Zinnemann avec Gary Cooper, Grace Kelly…

Le train sifflera trois foisA peine marié, le shérif Will Kane apprend que Frank Miller, un homme qu’il a fait arrêter cinq ans plus tôt, arrivera en ville par le train de midi. Déjà, trois de ses complices l’y attendent. Le sens du devoir l’emportant sur la démission qu’il avait l’intention de donner, Kane espère cependant que quelques-uns de ses concitoyens prennent les armes avec lui. Aucun ne le suit. Bien que le combat s’annonce perdu d’avance, le shérif se dresse contre les bandits…

Questions sur le film :
1°) Quel acteur de légende apparaît pour la première fois ? Max Von Sydow, Lee Van Cleef, Llyod Bridges
2°) Le train sifflera trois fois se déroule t-il ? En temps réel, en flash-back, dans l’esprit d’un mort
3°) Le film reçut : 4 oscars, 6 oscars, 10 oscars
 
 
 
 
Réponses:
1°) Lee Van Cleef
2°) En temps réel
3°) 4 oscars (meilleur acteur, meilleur montage, meilleure musique, meilleure chanson)

Avis de Grand Écart : un sublime western, un chef-d’œuvre du cinéma. Ni plus ni moins. La version proposée par Sidonis Calysta est superbe.
Disponible en combo DVD et blu-ray collector.

0

Rencontre avec Lorcan Finnegan

Un bonheur insoutenable

Lorcan FinneganPrécédé d’une flatteuse réputation validée par une pluie de nominations et de récompenses, notamment à Cannes et à Sitges, Vivarium aura eu le mérite d’animer une bien terne 27e édition du Festival de Gérardmer. Un film délirant, stupéfiant et signifiant qui méritait bien quelques confidences de la part de son jeune réalisateur irlandais. Rencontre avec Lorcan Finnegan.

 
Vivarium est une fable surréaliste, métaphorique et cruelle. Êtes-vous d’accord avec cette définition ?

Oui, tout à fait. Même s’il y a tout un tas d’autres interprétations possibles.

Sans oublier sa dimension politique…

Sociopolitique serait plus juste.

Justement, quels sont les sujets qui parcourent Vivarium ?

Même si chacun y trouve l’interprétation qu’il souhaite, pour moi Vivarium est un point de vue sur un certain mode de vie que l’on a voulu nous vendre comme idéal à partir de la fin des années 1950. En réalité, c’est un modèle absurde et atroce ! Je ne parle évidemment pas de tous les lotissements ni de toutes les banlieues pavillonnaires mais plutôt de ces programmes immobiliers aberrants qui ont poussé au milieu de nulle part. Ils favorisent l’individualisme tout en brisant les individus. Les promoteurs y vendent très cher du rêve à grand renfort de marketing à des gens qui y seront prisonniers pour la vie. Une vie de cauchemar qu’ils vont passer à rembourser des prêts où les contacts sociaux sont réduits au minimum et où il doivent faire des kilomètres en voiture chaque matin pour aller travailler. C’est quand même très étrange de faire ce choix de vie… (Lire la suite…)

0

Le tour des éditions Montparnasse – Part One

Comme chaque année, les éditions Montparnasse renouvellent leurs trésors, réalisant le bonheur des cinéphiles et des cinéphages en manque de pellicule. Des documentaires engagés aux plaisirs coupables des grandes comédies hollywoodiennes, des raretés historiques aux portraits intimes de Jean Rouch, d’un animé made in France aux plages proustiennes, il y a de quoi avoir la tête qui tourne.
 

Inquiétude et insouciance

Vienne avant la nuit, de Robert BoberVienne avant la nuit, de Robert Bober

En 75 minutes, Robert Bober mêle la grande Histoire de ce début du XXe siècle à l’histoire personnelle de Wolf Leibe Fränkel, son grand-père, autour d’un périple allant de sa Pologne natale aux postes frontières d’Ellis Island jusqu’à la grande et mystérieuse Vienne, capitale de l’Autriche. L’histoire d’un aller et presque retour en quelque sorte. Robert Bober évoque la vie d’un immigré perpétuel, ce grand-père qu’il n’a jamais connu, mais qui fut le témoin des changements de paradigme politique qui bouleverseront à jamais le monde. Dans son récit familial, Bober s’efface derrière les mots de Schnitzler, Stephan Zweig et Joseph Roth qui rendent compte, comme son grand-père aurait pu le faire, d’un mal étrange qui ronge les esprits. (Lire la suite…)

Les derniers articles