À propos de l'auteur : Mélanie Carpentier

Mélanie est fan de cinéma. Sûrement la faute à ses parents, qui l'ont obligée à regarder sept fois d'affilée La Boum et trois fois supplémentaires La Boum 2 (le contenu nettement plus osé ayant fait office de censure). Par la suite, elle a détenu dix années consécutives le nombre de visionnages de Quand Harry rencontre Sally, avant d'être détrônée par une Belge flamande qui n'avait que ce DVD. Puis elle a grandi, son âme s'est élevée, et c'est plus tard pour un artiste bigot qu'elle a craqué : Tom Cruise, éternel jeune premier hollywoodien. C'est bien simple : si elle est devenue journaliste, c'est dans l'attente teintée d'excitation d'interviewer un jour l'homme. Ou plutôt, la légende. Et sinon, elle aime Jeanne d'Arc de Carl Theodor Dreyer, est secrètement amoureuse d'Alexandre Sokourov, tape souvent frénétiquement sur son clavier d'ordinateur, et monopolise le micro le midi sur France Culture.

Écrit par Mélanie Carpentier

  • Un groupe d’ouvriers allemands part travailler sur un chantier en Bulgarie. Ils montent leur baraquement et hissent leur drapeau allemand en haut d’une colline à quelques galops d’un village perdu...

    Western, de Valeska Grisebach

    Un groupe d’ouvriers allemands part travailler sur un chantier en Bulgarie. Ils montent leur baraquement et hissent leur drapeau allemand en haut d’une colline à quelques galops d’un village perdu...

    Lire la suite...

  • Femme au bord de la crise de nerfs Voilà un premier film qui colle à la peau de sa comédienne principale. La jeune femme qui donne son titre au long-métrage...

    Jeune femme, de Léonor Serraille

    Femme au bord de la crise de nerfs Voilà un premier film qui colle à la peau de sa comédienne principale. La jeune femme qui donne son titre au long-métrage...

    Lire la suite...

  • Mosaïque étincelante, variation free jazz, jeu de miroirs où se croisent, s'effleurent et se cognent Mathieu Amalric, son double, Barbara (mi-déesse mi-sorcière) et Jeanne Balibar, hypnotique et...

    Barbara, de Mathieu Amalric

    Mosaïque étincelante, variation free jazz, jeu de miroirs où se croisent, s'effleurent et se cognent Mathieu Amalric, son double, Barbara (mi-déesse mi-sorcière) et Jeanne Balibar, hypnotique et...

    Lire la suite...

  • Misako ferme les yeux pour mieux décrire les objets, les visages et le monde qui l’entoure. Nakamori, photographe de renom va bientôt perdre la vue et plonger pour toujours dans...

    Vers la lumière, de Naomi Kawase

    Misako ferme les yeux pour mieux décrire les objets, les visages et le monde qui l’entoure. Nakamori, photographe de renom va bientôt perdre la vue et plonger pour toujours dans...

    Lire la suite...

  • <em>« On est vivant ou on est mort »</em>, lance Sean, personnage principal s’il en est du nouveau film de Robin Campillo, <em>120 battements par minute</em>. Ligne directrice du long-métrage, la phrase claque comme...

    120 battements par minute, de Robin Campillo

    « On est vivant ou on est mort », lance Sean, personnage principal s’il en est du nouveau film de Robin Campillo, 120 battements par minute. Ligne directrice du long-métrage, la phrase claque comme...

    Lire la suite...

  • « Le cinéma qui nous parle autrement. » C’est la baseline du festival Visions sociales qui, du 20 au 27 mai, en marge du 70e Festival de Cannes, accueillera sur...

    Rencontre avec Stéphane Brizé

    « Le cinéma qui nous parle autrement. » C’est la baseline du festival Visions sociales qui, du 20 au 27 mai, en marge du 70e Festival de Cannes, accueillera sur...

    Lire la suite...

  • Nuit debout On pourrait dire que le nouveau film de Ken Loach est un tract politique supplémentaire. Ajouter qu’il éclaire une nouvelle facette de l’Angleterre prolétaire. On pourrait dire encore...

    Moi, Daniel Blake, de Ken Loach

    Nuit debout On pourrait dire que le nouveau film de Ken Loach est un tract politique supplémentaire. Ajouter qu’il éclaire une nouvelle facette de l’Angleterre prolétaire. On pourrait dire encore...

    Lire la suite...

  • Le loup dans la bergerie Un petit village d’Afghanistan. Non, plutôt un hameau, aux maisons disparates. Des chèvres qui grimpent la colline aux herbes brûlées par le soleil, suivies par...

    Wolf and Sheep, de Shahrbanoo Sadat

    Le loup dans la bergerie Un petit village d’Afghanistan. Non, plutôt un hameau, aux maisons disparates. Des chèvres qui grimpent la colline aux herbes brûlées par le soleil, suivies par...

    Lire la suite...

  • Avec <em>Mercenaire</em>, Sacha Wolff présente un premier long ambitieux. Il dresse le portrait tout en nuances d’un jeune Wallisien, Soane, qui vient en métropole pour jouer au rugby...

    Rencontre avec Sacha Wolff

    Avec Mercenaire, Sacha Wolff présente un premier long ambitieux. Il dresse le portrait tout en nuances d’un jeune Wallisien, Soane, qui vient en métropole pour jouer au rugby...

    Lire la suite...

  • Le réalisateur Tony Gatlif est le parrain de la nouvelle édition de Visions sociales, le festival des films engagés de Cannes qui se tient jusqu’au 20 mai. Projections, débats et exposition au programme...

    Rencontre avec Tony Gatlif

    Le réalisateur Tony Gatlif est le parrain de la nouvelle édition de Visions sociales, le festival des films engagés de Cannes qui se tient jusqu’au 20 mai. Projections, débats et exposition au programme...

    Lire la suite...

  • C’est avec une infinie délicatesse que Claude Barras aborde la question de la maltraitance des enfants. De la mère du surnommé Courgette, on ne verra que le dos et les canettes de bière qui jonchent le sol...

    Ma vie de Courgette, de Claude Barras

    C’est avec une infinie délicatesse que Claude Barras aborde la question de la maltraitance des enfants. De la mère du surnommé Courgette, on ne verra que le dos et les canettes de bière qui jonchent le sol...

    Lire la suite...

  • Un film sur <em>« un amour impossible… entre un homme… et une femme »</em> (sic). Les premières images font peur, et le reste n’est guère mieux...

    The Last Face, de Sean Penn

    Un film sur « un amour impossible… entre un homme… et une femme » (sic). Les premières images font peur, et le reste n’est guère mieux...

    Lire la suite...

  • Money, Money, Money must be funny, in the rich man’s world - Sans prétention mais avec beaucoup de maîtrise, Jodie Foster signe un thriller nerveux. Soit l’histoire en temps réel de Kyle...

    Money Monster, de Jodie Foster

    Money, Money, Money must be funny, in the rich man’s world - Sans prétention mais avec beaucoup de maîtrise, Jodie Foster signe un thriller nerveux. Soit l’histoire en temps réel de Kyle...

    Lire la suite...

  • C’est un poème en prose qui déroule sa douce mélodie, ses vibrations, ses variations subtiles et son élégance. Un haïku charmant aux premiers abords, qui se révèle fabuleux au fur et mesure qu'on...

    Paterson, de Jim Jarmusch

    C’est un poème en prose qui déroule sa douce mélodie, ses vibrations, ses variations subtiles et son élégance. Un haïku charmant aux premiers abords, qui se révèle fabuleux au fur et mesure qu'on...

    Lire la suite...