Festival de Cannes 2016

  • Le 12 juin 1967, au cœur d’une Amérique encore profondément ségrégationniste, la Cour suprême des Etats-Unis rendait inconstitutionnelle la loi de l’Etat de Virginie interdisant les unions...

    Loving, de Jeff Nichols

    Le 12 juin 1967, au cœur d’une Amérique encore profondément ségrégationniste, la Cour suprême des Etats-Unis rendait inconstitutionnelle la loi de l’Etat de Virginie interdisant les unions...

    Lire la suite...

  • Après avoir tué la mère dans <em>Les Point dans les poches</em>, Marco Bellocchio lui adresse, 50 ans de cinéma plus tard, la plus belle des caresses avec <em>Fais de beaux rêves</em>...

    Fais de beaux rêves, de Marco Bellocchio

    Après avoir tué la mère dans Les Point dans les poches, Marco Bellocchio lui adresse, 50 ans de cinéma plus tard, la plus belle des caresses avec Fais de beaux rêves...

    Lire la suite...

  • Parfums Manille Après l’immersion infernale au cœur d’une Manille criminelle dans Kinatay (prix audacieux de la mise en scène à Cannes en 2009), retour dans les bas-fonds interlopes de la...

    Ma’Rosa, de Brillante Mendoza

    Parfums Manille Après l’immersion infernale au cœur d’une Manille criminelle dans Kinatay (prix audacieux de la mise en scène à Cannes en 2009), retour dans les bas-fonds interlopes de la...

    Lire la suite...

  • Sex Crimes en Corée - Park Chan-wook signe avec <em>Mademoiselle</em> une œuvre somptueuse et singulière, pas aussi sage qu'il y paraît...

    Mademoiselle, de Park Chan-wook

    Sex Crimes en Corée - Park Chan-wook signe avec Mademoiselle une œuvre somptueuse et singulière, pas aussi sage qu'il y paraît...

    Lire la suite...

  • Ines est allemande, mais elle s’est exilée à Bucarest, où elle est femme d’affaires dans une grande société. Quand elle voit débarquer son père, Winfried, à l’improviste à son travail, elle a du mal à...

    Toni Erdmann, de Maren Ade

    Ines est allemande, mais elle s’est exilée à Bucarest, où elle est femme d’affaires dans une grande société. Quand elle voit débarquer son père, Winfried, à l’improviste à son travail, elle a du mal à...

    Lire la suite...

  • Une grande partie de l'équipe qui constitue aujourd'hui Grand Écart s'est rendue pour la première fois au Festival de Cannes il y a dix ans, en 2006. Face à Andrea Arnold (<em>Red Road</em>), Pedro...

    Le palmarès du 69e Festival de Cannes

    Une grande partie de l'équipe qui constitue aujourd'hui Grand Écart s'est rendue pour la première fois au Festival de Cannes il y a dix ans, en 2006. Face à Andrea Arnold (Red Road), Pedro...

    Lire la suite...

  • Nuit debout On pourrait dire que le nouveau film de Ken Loach est un tract politique supplémentaire. Ajouter qu’il éclaire une nouvelle facette de l’Angleterre prolétaire. On pourrait dire encore...

    Moi, Daniel Blake, de Ken Loach

    Nuit debout On pourrait dire que le nouveau film de Ken Loach est un tract politique supplémentaire. Ajouter qu’il éclaire une nouvelle facette de l’Angleterre prolétaire. On pourrait dire encore...

    Lire la suite...

  • Encore un film sur les banlieues ? Oui, mais pas que. Et surtout, pas n’importe lequel. Pour son premier long-métrage, Houda Benyamina ne verse pas dans la facilité, loin de là. A travers...

    Divines, de Houda Benyamina

    Encore un film sur les banlieues ? Oui, mais pas que. Et surtout, pas n’importe lequel. Pour son premier long-métrage, Houda Benyamina ne verse pas dans la facilité, loin de là. A travers...

    Lire la suite...

  • Le loup dans la bergerie Un petit village d’Afghanistan. Non, plutôt un hameau, aux maisons disparates. Des chèvres qui grimpent la colline aux herbes brûlées par le soleil, suivies par...

    Wolf and Sheep, de Shahrbanoo Sadat

    Le loup dans la bergerie Un petit village d’Afghanistan. Non, plutôt un hameau, aux maisons disparates. Des chèvres qui grimpent la colline aux herbes brûlées par le soleil, suivies par...

    Lire la suite...

  • Hupperisation - Une femme forte et froide, bourgeoise violentée, un poil déséquilibrée : le type de rôle dans lequel on imagine très bien Isabelle Huppert. Verhoeven aussi.

    Elle, de Paul Verhoeven

    Hupperisation - Une femme forte et froide, bourgeoise violentée, un poil déséquilibrée : le type de rôle dans lequel on imagine très bien Isabelle Huppert. Verhoeven aussi.

    Lire la suite...

  • Et voilà, Cannes 2016, it’s a wrap, comme on dit sur les plateaux américains. On a pleuré, surtout à la Quinzaine (big up à Edouard Waintrop), on a ri, parfois...

    Cannes 2016 : le palmarès de Grand Écart

    Et voilà, Cannes 2016, it’s a wrap, comme on dit sur les plateaux américains. On a pleuré, surtout à la Quinzaine (big up à Edouard Waintrop), on a ri, parfois...

    Lire la suite...

  • La team cannoise de Grand Écart a accueilli cette année un nouveau membre. Pas question de le laisser repartir sans avoir tenté de lui expliquer ce qu’est notre palmarès alternatif...

    Cannes 2016 : le faux pronostic

    La team cannoise de Grand Écart a accueilli cette année un nouveau membre. Pas question de le laisser repartir sans avoir tenté de lui expliquer ce qu’est notre palmarès alternatif...

    Lire la suite...

  • La plastique c’est fantastique - Après une balade en prison ultraviolente, une épopée viking métaphysique, un thriller mécanique éthéré et un film de vengeance étourdissant, il restait encore au...

    The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn

    La plastique c’est fantastique - Après une balade en prison ultraviolente, une épopée viking métaphysique, un thriller mécanique éthéré et un film de vengeance étourdissant, il restait encore au...

    Lire la suite...

  • Avec <em>Mercenaire</em>, Sacha Wolff présente un premier long ambitieux. Il dresse le portrait tout en nuances d’un jeune Wallisien, Soane, qui vient en métropole pour jouer au rugby...

    Rencontre avec Sacha Wolff

    Avec Mercenaire, Sacha Wolff présente un premier long ambitieux. Il dresse le portrait tout en nuances d’un jeune Wallisien, Soane, qui vient en métropole pour jouer au rugby...

    Lire la suite...