amour

  • James Joyce, William Shakespeare, Arthur Conan Doyle. John Huston, Renato Castellani et Irwin Allen. Le premier est un chef-d’œuvre du cinéma, le deuxième un classique et le troisième l’hommage au...

    Trois classiques adaptés au cinéma

    James Joyce, William Shakespeare, Arthur Conan Doyle. John Huston, Renato Castellani et Irwin Allen. Le premier est un chef-d’œuvre du cinéma, le deuxième un classique et le troisième l’hommage au...

    Lire la suite...

  • Attention, film rare. Rare, non seulement parce qu’il est diffusé dans une poignée de salles, mais aussi par son propos. Et à l’heure où en France on brandit la sacro-sainte famille comme un...

    In the Family, de Patrick Wang

    Attention, film rare. Rare, non seulement parce qu’il est diffusé dans une poignée de salles, mais aussi par son propos. Et à l’heure où en France on brandit la sacro-sainte famille comme un...

    Lire la suite...

  • Il est étrangement bien mené, le film de Nathan Silver. Son histoire de foyer – presque coupé du monde – qui accueille et cocoone des jeunes filles enceintes tient franchement bien la route. C’est dans ce...

    En cloque mode d’emploi : Rencontre avec Nathan Silver

    Il est étrangement bien mené, le film de Nathan Silver. Son histoire de foyer – presque coupé du monde – qui accueille et cocoone des jeunes filles enceintes tient franchement bien la route. C’est dans ce...

    Lire la suite...

  • Adaptation imprécise - Irlande, 1890. Lors des fêtes de la nuit de la Saint-Jean, la belle Mademoiselle Julie, fille de baron réputée lunatique, descend aux cuisines du château familial pour réclamer...

    Mademoiselle Julie, de Liv Ullmann

    Adaptation imprécise - Irlande, 1890. Lors des fêtes de la nuit de la Saint-Jean, la belle Mademoiselle Julie, fille de baron réputée lunatique, descend aux cuisines du château familial pour réclamer...

    Lire la suite...

  • Le réalisateur coréen de <em>Matins calmes à Séoul</em> livre une drôle de petite mécanique récompensée d'un Léopard de la mise en scène au Festival de Locarno. En salle depuis le 9 juillet 2014.

    Sunhi, de Hong Sang-soo

    Le réalisateur coréen de Matins calmes à Séoul livre une drôle de petite mécanique récompensée d'un Léopard de la mise en scène au Festival de Locarno. En salle depuis le 9 juillet 2014.

    Lire la suite...

  • Un homme et une femme Ca commence par le papier-peint bleu mal collé d’une chambre d’hôtel de province. Des fragments de corps, une moitié de visage, une bouche, des corps...

    La Chambre bleue, de Mathieu Amalric

    Un homme et une femme Ca commence par le papier-peint bleu mal collé d’une chambre d’hôtel de province. Des fragments de corps, une moitié de visage, une bouche, des corps...

    Lire la suite...

  • La semaine dernière, on apprenait la mort d’Alain Resnais. Depuis, Arte a déprogrammé The Housemaid et La Servante pour diffuser Mon oncle d’Amérique et Mélo. Mais sur France Télévisions, rien....

    Plateau télé : semaine du 9 mars 2014

    La semaine dernière, on apprenait la mort d’Alain Resnais. Depuis, Arte a déprogrammé The Housemaid et La Servante pour diffuser Mon oncle d’Amérique et Mélo. Mais sur France Télévisions, rien....

    Lire la suite...

  • <em>I Used to be Darker</em>, en salle le 25 décembre. Rencontre avec un jeune metteur en scène talentueux, qui place la mélancolie, la musique et la ville de Baltimore au cœur de chacun de ses films.

    Rencontre avec Matt Porterfield

    I Used to be Darker, en salle le 25 décembre. Rencontre avec un jeune metteur en scène talentueux, qui place la mélancolie, la musique et la ville de Baltimore au cœur de chacun de ses films.

    Lire la suite...

  • Il est joli ce film avec son sépia californien, ses personnages échevelés, son temps suspendu et ses décors d’un autre monde qui serait presque le nôtre mais un brin à côté...

    Océane, de Philippe Appietto et Nathalie Sauvegrain

    Il est joli ce film avec son sépia californien, ses personnages échevelés, son temps suspendu et ses décors d’un autre monde qui serait presque le nôtre mais un brin à côté...

    Lire la suite...

  • Et Sofia Coppola de faire un tour, cette année encore, sur la Croisette pour présenter son cinquième long-métrage <em>The Bling Ring</em>, chronique d’un gang de jeunes et riches Californiens qui cambriolèrent...

    La griffe Sofia Coppola

    Et Sofia Coppola de faire un tour, cette année encore, sur la Croisette pour présenter son cinquième long-métrage The Bling Ring, chronique d’un gang de jeunes et riches Californiens qui cambriolèrent...

    Lire la suite...

  • De quoi s’agit-il ? Sous-titré “Amours interdites en 100 films”, le cycle du Forum des images Défense d’aimer (du 2 mai au 30 juin 2013) rend hommage aux histoires d’amour...

    02/05-30/06 : Défense d’aimer au Forum des images

    De quoi s’agit-il ? Sous-titré “Amours interdites en 100 films”, le cycle du Forum des images Défense d’aimer (du 2 mai au 30 juin 2013) rend hommage aux histoires d’amour...

    Lire la suite...

  • Vendredi 24 mai, projection dans la salle du Marriott à Cannes, première mondiale d’Henri de Yolande Moreau. Pendant une heure trente, la séance se déroule normalement… jusqu’à ce que Yolande...

    Henri, de Yolande Moreau

    Vendredi 24 mai, projection dans la salle du Marriott à Cannes, première mondiale d’Henri de Yolande Moreau. Pendant une heure trente, la séance se déroule normalement… jusqu’à ce que Yolande...

    Lire la suite...

  • Enfant de la Fémis, Rebecca Zlotowski s’était déjà fait remarquer au Festival de Cannes 2010 en présentant son premier long-métrage <em>Belle épine</em> à la Semaine de la critique. L’histoire de...

    Grand Central, de Rebecca Zlotowski

    Enfant de la Fémis, Rebecca Zlotowski s’était déjà fait remarquer au Festival de Cannes 2010 en présentant son premier long-métrage Belle épine à la Semaine de la critique. L’histoire de...

    Lire la suite...

  • Ach… le cinéma autrichien, y a pas à dire c'est toujours truculent. Avec son <em>Paradis : amour</em>, Ulrich Seidl entame une trilogie plus que prometteuse sur les différentes façons de passer ses vacances...

    Paradis : Amour, de Ulrich Seidl

    Ach… le cinéma autrichien, y a pas à dire c'est toujours truculent. Avec son Paradis : amour, Ulrich Seidl entame une trilogie plus que prometteuse sur les différentes façons de passer ses vacances...

    Lire la suite...