Mud, de Jeff Nichols

 

Mud, de Jeff NicholsEllis a 14 ans et vit avec ses parents dans une maison sur pilotis au bord du Mississippi. Peu soutenu par ses parents, qui consacrent beaucoup de leur temps se disputer, il passe le sien dans la rue avec son copain Neckbone, un orphelin qui vit avec son oncle. Lorsquils partent sur une le pour chercher un coin eux, ils rencontrent Mud, un grand type mystrieux qui prtend se cacher de tueurs gages et attendre une femme. Ellis et Mud vont se lier damiti.

Parfois, il faut attendre le gnrique de fin pour savoir si un film est russi. Plus rarement, il arrive quaux premires images, le spectateur se retrouve hypnotis, comme ensorcel par un philtre magique, et comprenne quil est devant un chef-duvre. Mud est de ces films. Ds les premires minutes, latmosphre qui sen dgage convoque la nature, fait appel aux sensations et la posie. En ressort une honntet intellectuelle, une ode la vie. Le metteur en scne Jeff Nichols ne fait aucune concession : ralisateur, il est aussi lauteur et le scnariste de son histoire, une faon de sassurer de la totale adquation de luvre finale avec celle quil a imagine. Comme dans Shotgun Stories et Take Shelter, deux premiers films tincelants du cinaste, Mud est lhistoire dun instant dcisif dune vie. Take Shelter abordait magistralement la peur de la fin (fin dune vie, dune famille, dune situation) et la psychose quelle pouvait engendrer. Shotgun Stories voquait lamour dune fratrie unie dans le malheur. Mud se prsente presque comme une synthse de ces deux films ; on y retrouve les mmes thmes chers Nichols, le mme optimisme clatant. Qute initiatique sur le passage prcipit lge adulte, la dcouverte de lamour et des dsillusions qui lui correspondent, Mud appelle lespoir.
A part le personnage de Mud (Matthew McConaughey, gnial dans un rle contre-emploi de rveur mystique), justement, les adultes semblent tous dsabuss. Cest lorsque Ellis lui-mme perd sa foi quils agissent et retrouvent leur passion, prts tout pour ceux quils aiment. Jeff Nichols laisse les choses aller, les vnements se drouler dans un chaos suppos qui va finalement trouver sa place dans lunivers, comme par magie. Avec une conomie de paroles bienvenue, sans jamais trop appuyer son propos, sans didactisme ni discours moralisateur mais une matrise de la mise en scne qui passe par une virtuosit scnaristique et des plans hauteur denfant fabuleux. De ce troisime film lumineux surgit ce quon entrapercevait dj depuis un moment : 34 ans, Jeff Nichols est un cinaste riche et humaniste au talent prodigieux dont on souhaite limagination et la foi en lautre infinis, ainsi quune liste duvres venir longue, trs longue.