À propos de l'auteur : Julien Wagner

Un jour, à 15 ans, j'ai décidé d'aller au cinéma tout seul comme un grand, sans subir le joug parental quant au choix du film. C'était Serial Mother de John Waters, en VO et ce petit bijou de bon goût est devenu mon petit plaisir coupable culte que j'inflige à mes amis et que je regarde régulièrement. Depuis ce jour béni, le cinéma m'est devenu vital et j'aime alterner un petit film guatemaltèque vu par trois personnes dans le monde et un bon gros blockbuster qui tache.

Écrit par Julien Wagner

  • De quoi s’agit-il ? La troisième édition du Festival du film russe de Paris, qui se tiendra du 6 au 14 mars 2017, mettra la musique à l’honneur puisque le...

    06/03-14/03 : 3e Festival du film russe de Paris

    De quoi s’agit-il ? La troisième édition du Festival du film russe de Paris, qui se tiendra du 6 au 14 mars 2017, mettra la musique à l’honneur puisque le...

    Lire la suite...

  • Il est belge, il est jeune, un physique à la James Dean et il a déjà tourné avec Joachim Lafosse, Luc Besson, et dernièrement avec Paul Verhoeven qui lui offre sa première nomination aux César...

    Rencontre avec Jonas Bloquet

    Il est belge, il est jeune, un physique à la James Dean et il a déjà tourné avec Joachim Lafosse, Luc Besson, et dernièrement avec Paul Verhoeven qui lui offre sa première nomination aux César...

    Lire la suite...

  • Révélée par ses documentaires et <em>La Bataille de Solférino</em>, Justine Triet signe la comédie de la rentrée avec <em>Victoria</em>. Rencontre.

    Rencontre avec Justine Triet

    Révélée par ses documentaires et La Bataille de Solférino, Justine Triet signe la comédie de la rentrée avec Victoria. Rencontre.

    Lire la suite...

  • Le visage émacié, le corps effilé comme les couteaux qu’il manie avec brio dans la cuisine de son restaurant, Frank tombe amoureux de la jeune Lola, très libérée avec son corps. Le coup de...

    Frank et Lola, de Matthew M. Ross

    Le visage émacié, le corps effilé comme les couteaux qu’il manie avec brio dans la cuisine de son restaurant, Frank tombe amoureux de la jeune Lola, très libérée avec son corps. Le coup de...

    Lire la suite...

  • Chronique d'une famille dysfonctionnelle depuis le départ inopiné du père, <em>Voix off</em> est une comédie chilienne joyeusement foutraque qui lorgne du côté du cinéma européen. Rencontre.

    Rencontre avec Niels Schneider et Cristian Jimenez

    Chronique d'une famille dysfonctionnelle depuis le départ inopiné du père, Voix off est une comédie chilienne joyeusement foutraque qui lorgne du côté du cinéma européen. Rencontre.

    Lire la suite...

  • Attention, cet homme peut deviner la moindre de vos pensées ! C’est du moins que ce Viktor Vincent tente de vous faire croire dans Emprise, son dernier spectacle de mentalisme...

    Souvenirs de toiles de Viktor Vincent

    Attention, cet homme peut deviner la moindre de vos pensées ! C’est du moins que ce Viktor Vincent tente de vous faire croire dans Emprise, son dernier spectacle de mentalisme...

    Lire la suite...

  • Ex-leader du groupe Revolver, Ambroise Willaume, alias Sage, sort son premier album solo éponyme, après un EP très réussi, In Between, où flottent des images cinématographiques entre spleen et apaisement....

    Souvenirs de toiles de Sage

    Ex-leader du groupe Revolver, Ambroise Willaume, alias Sage, sort son premier album solo éponyme, après un EP très réussi, In Between, où flottent des images cinématographiques entre spleen et apaisement....

    Lire la suite...

  • Encore un film sur les banlieues ? Oui, mais pas que. Et surtout, pas n’importe lequel. Pour son premier long-métrage, Houda Benyamina ne verse pas dans la facilité, loin de là. A travers...

    Divines, de Houda Benyamina

    Encore un film sur les banlieues ? Oui, mais pas que. Et surtout, pas n’importe lequel. Pour son premier long-métrage, Houda Benyamina ne verse pas dans la facilité, loin de là. A travers...

    Lire la suite...

  • Un film qui manque de chien Difficile de bouder son plaisir en allant voir Dog Eat Dog. Après tout, Paul Schrader a toute notre sympathie en ayant été le scénariste...

    Dog Eat Dog, de Paul Schrader

    Un film qui manque de chien Difficile de bouder son plaisir en allant voir Dog Eat Dog. Après tout, Paul Schrader a toute notre sympathie en ayant été le scénariste...

    Lire la suite...

  • Serial curryller Anuraq Kashyap continue de dépoussiérer le cinéma indien. Après avoir déconcerté avec les violents et stylisés Gangs of Wasseypur et Ugly, il monte encore d’un cran avec un...

    Raman Raghav 2.0, d’Anurag Kashyap

    Serial curryller Anuraq Kashyap continue de dépoussiérer le cinéma indien. Après avoir déconcerté avec les violents et stylisés Gangs of Wasseypur et Ugly, il monte encore d’un cran avec un...

    Lire la suite...

  • Quelque part dans l’Arctique, entre deux aurores boréales. Dans ce village cerné par des dunes de glace, des hommes et des femmes ont choisi d’y vivre, comme si de rien n'était...

    Two Lovers and a Bear, de Kim Nguyen

    Quelque part dans l’Arctique, entre deux aurores boréales. Dans ce village cerné par des dunes de glace, des hommes et des femmes ont choisi d’y vivre, comme si de rien n'était...

    Lire la suite...

  • Présenté à la Semaine de la Critique 2016, <em>Diamond Island</em>, le premier long du jeune réalisateur franco-cambodgien Davy Chou, a fait sensation. En racontant...

    Rencontre avec Davy Chou

    Présenté à la Semaine de la Critique 2016, Diamond Island, le premier long du jeune réalisateur franco-cambodgien Davy Chou, a fait sensation. En racontant...

    Lire la suite...

  • Un clic pour une claque Lui est professeur d’histoire. Elle, travaille pour les impôts. Quadragénaires, ils n’ont pas d’enfant mais en désirent un ardemment, au point de se lancer dans...

    Albüm, de Mehmet Can Mertoglu

    Un clic pour une claque Lui est professeur d’histoire. Elle, travaille pour les impôts. Quadragénaires, ils n’ont pas d’enfant mais en désirent un ardemment, au point de se lancer dans...

    Lire la suite...

  • En compétition au 69e festival de Cannes Qui ? La dernière fois qu’on a vu Xavier Dolan, il recevait le prix du Jury pour Mommy. Ses larmes étaient-elles de déception...

    Juste la fin du monde, de Xavier Dolan

    En compétition au 69e festival de Cannes Qui ? La dernière fois qu’on a vu Xavier Dolan, il recevait le prix du Jury pour Mommy. Ses larmes étaient-elles de déception...

    Lire la suite...