Sélection Westerns : Mordez la poussière ! #12

 

Contre la morosité ambiante, vous reprendrez bien un peu de western ? Parce que nous en avons sélectionné 8 à votre intention dont 3 ont marqué l’histoire du genre et du cinéma. Et si vous faites le compte, 8 moins 3 égal 5. Dingue, non ?

taza-fils-de-cochiseCOUP DE COEUR

Taza, fils de Cochise réalisé par Douglas Sirk avec Rock Hudson, Barbara Rush, Greg Palmer …

Trois ans après la mort du chef Apache Cochise, son fils aîné Taza entend bien faire respecter à son peuple le traité de paix conclu avec les Blancs. Impulsif, belliqueux, son frère Naiche rejette cette paix autant qu’il convoite la squaw promise à Taza, la belle Oona. Pressé de déterrer la hache de guerre, il trouve en Geronimo un allié précieux dans la reprise des hostilités. Fort de l’héritage de son père, Taza se dresse contre les Apaches rebelles, quitte à prendre le risque d’un combat fratricide et à faire couler le même sang que celui qui coule dans ses veines…

Taza, fils de Cochise reflète la marque -reconnaissable entre mille- de son créateur, Douglas Sirk. En effet, c’est un film aux ambitions formelles exceptionnelles. Les couleurs flamboyantes, les cadres ciselés et les puissants contrastes nous imprègnent la rétine jusqu’à nous ensorceler. Un sacré trip ! Le cinéaste et son futur acteur fétiche, Rock Hudson, montrent déjà toute leur complicité quand il s’agit de produire autant d’instants intimes et touchants. Taza, fils de Cochise révèle la complexité de la nature humaine avec élégance. Pour son unique incursion dans le genre, Douglas Sirk signe un bijou. Un de plus !

Disponible en DVD et combo DVD/Blu-ray chez Sidonis Calysta

 

La Bataille de Rogue River réalisé par William Castle avec George Montgomery, Richard Denning et Martha Hyer …

1850. En Oregon, les Indiens, menés par le Chef Mike, tiennent tête à l’armée depuis des années. Le Major Archer entend leur infliger une défaite définitive mais les nouveaux ordres sont d’obtenir une paix négociée. Mais certains hommes d’affaires ne souhaitent pas que l’Oregon intègre les Etats-Unis et attisent l’animosité des Indiens sur le sentier de la guerre.

Voilà un petit western des familles, nerveux et efficace, mais un poil manichéen. Le fil directeur du scénario qui vise à opposer systématiquement les gentils Indiens contre les méchants Blancs ne met pas assez en valeur l’intense drame qui se joue à l’écran. Dommage, nous aurions préféré un traitement plus psychologique de la question de la spoliation des terres indiennes. William Castle est un scénariste, réalisateur et producteur pragmatique, il n’est ni John Ford ni Clint Eastwood !

Disponible en DVD chez Sidonis Calysta

 

COUP DE COEUR

Ceux de Cordura réalisé par Robert Rossen avec Gary Cooper, Rita Hayworth, Van Heflin et Richard Conte …

Une fois la guerre contre Pancho Villa terminée, l’officier Tom Thorn, rongé par un sentiment de culpabilité, escorte quatre hommes à Cordura pour qu’ils y reçoivent la Médaille de l’Honneur, en compagnie de la prisonnière Adelaide Geary. Durant le voyage, les quatre héros montrent un autre aspect de leur personnalité, ce qui va pousser Thorn à prouver qu’il n’est pas un lâche.

Dans les bonus, Bertrand Tavernier et Patrick Brion reviennent (et insistent) sur l’histoire personnelle du réalisateur Robert Rossen, membre du Parti Communiste qui, harcelé par les sbires d’Hoover, dénonça ses petits « camarades ». Rossen ne s’est jamais vraiment remis d’avoir trahi, d’avoir été un traître, un moins que rien. Et c’est tout le sujet de Ceux de Cordura qui traite à travers le personnage de Thom Thorn du sentiment de lâcheté et de la rédemption. Ce western psychologique sans héro nous laisse en fin de bouche le sale goût de la mauvaise conscience. Ceux de Cordura est une œuvre difficile et atypique.

Disponible en DVD et en combo DVD/Blu-ray chez Sidonis Calysta

 

A Feu et à sang réalisé par Budd Boetticher avec Audie Murphy, Beverly Tyler et James Best

De son vrai nom William Doolin, Cimarron Kid est accusé à tort d’avoir prêté main forte aux quatre frères Dalton dans l’attaque d’un train. Pourchassé, il n’a pas d’autre choix que de rejoindre leur gang et d’en devenir l’in des principaux membres. Trahi, le Kid envisage alors de mettre fin à sa carrière et de fuir en Afrique du Sud en compagnie de la fille d’un fermier. Mais pour partir, il a besoin d’argent. La seule manière rapide de s’en procurer : un ultime hold-up.

Comme d’habitude, Budd Boetticher et Audie Murphy assurent le job concoctant une histoire originale sur … « qu’est-ce qu’un cas de conscience ? ». Quand on connaît l’histoire personnelle d’Audie Murphy « tueur number one de nazis pendant la seconde Guerre Mondiale», on regrette vraiment qu’A Feu et à sang ne soit au final qu’un modeste western qui n’ose pas traiter son sujet en profondeur. On sent bien qu’ils ne se sont pas foulés ! C’est cool, sans plus.

A noter dans les bonus la présence du formidable documentaire d’Emilio Maillé, Les Années Arruza, où l’on voit Budd Boetticher s’échiner à monter un projet autour de son ami, le matador Carlos Arruza. 10 ans de tournage, 10 ans de galère. Impressionnant.

Disponible en combo DVD/Blu-ray chez Sidonis Calysta

 

WINCHESTER 73LE CHEF D’ŒUVRE DU MOIS

Winchester 73 réalisé par Anthony Mann avec James Stewart, Shelley Winters, Dan Duryea …

1876. Lin McAdam participe à un concours de tir et gagne la fameuse Winchester 73 mais Dutch Henry Brown le frère de Lin s’en empare. Lin est donc plus que jamais décidé à retrouver Dutch qui cède la carabine au trafiquant Joe Lamont lequel est tué par les Indiens. La carabine est récupérée par un jeune soldat qui la donne à Steve Miller…

Alors, par quoi commencer ? Pour vous la faire courte, si vous deviez ne voir qu’un western tiré de cette formidable sélection, ce serait celui-ci. C’est un chef d’œuvre, un classique du cinéma, un film somme aux multiples thématiques qui se croisent, s’entrecroisent et se nourrissent. La mise en scène merveilleuse réside dans l’idée géniale que la carabine devient l’objet symbolique de l’histoire de l’Amérique. Elle passe de main en main comme autant de chapitre que l’on tourne. C’est fort ! Très fort ! Et c’est fin ! Très fin !

Le combo DVD/Blu-ray disponible chez Sidonis Calysta propose le remake qui, soyons francs, ne vaut pas l’original.

 

Natchez réalisé par Henry Levin avec Dale Robertson, Debra Paget …

Après 4 années passées dans l’armée, Vance Colby apprend que son père, joueur professionnel, a été tué. Doutant de la version officielle selon laquelle il avait triché, Colby entend laver l’honneur de son père. Il fait, pour cela, équipe avec un marinier et sa fille Mélanie.

Natchez n’est pas vraiment un western mais plutôt un petit film d’aventure. Henry Levin, réalisateur du Voyage au centre de la Terre avec James Mason, fait montre de tout son savoir-faire pour rendre ces personnages pétillants et les rives du Mississipi aussi chatoyantes que possible. Le scénario ne casse pas des briques mais il règne dans Natchez une bonne humeur communicative. Le technicolor est superbe ! Vive la Louisiane !

Disponible en DVD chez Sidonis Calysta

 

Pancho Villa réalisé par Buzz Kulik  avec Robert Mitchum, Yul Brynner & Charles Bronson

Propulsé par sa cupidité dans la révolution mexicaine, l’aventurier Lee Arnold (Robert Mitchum) rejoint le bandit Pacho Villa (Yul Brynner) dans sa traversée du Mexique bataillant contre les Indiens et conquérant les coeurs. Mais l’un comme l’autre doivent compter avec un ennemi juré, qu’il soit envieux ou traître. La marche sera truffée de pièges.

Pancho Villa, version Buzz Kulik, reste un western mal-aimé. A l’origine, le film doit être réalisé par Sam Peckinpah mais celui-ci prend le parti de rendre le personnage de Pancho Villa ambivalent. Les historiens mexicains sont tous d’accord aujourd’hui pour reconnaître que Villa était un personnage ambivalent ! Courroucé, Yul Brynner refuse tout net d’incarner un tel anti-héro. Peckinpah, qui n’est pas du genre à se laisser emmerder par la première star venue, jette l’éponge. Dès lors, le studio propose au premier tâcheron de service de reprendre le flambeau avec pour mission de lisser au maximum le caractère du révolutionnaire mexicain. Alors évidemment, le film passe complètement à coté de son sujet, et c’est peu de chose de le dire. Comble du désespoir, Mitchum, Brynner et Bronson cachetonnent comme de fieffés salopards ! Bref, c’est la cata. Reste des magnifiques scènes d’action aériennes. Le film a vraiment de la gueule, dommage qu’il soit si con !

Disponible en DVD et en combo DVD/Blu-ray chez Sidonis Calysta

 

Femme_ou_DemonFemme ou démon réalisé par George Marshall avec James Stewart, Marlene Dietrich et Brian Donlevy …

Après que le shérif de Bottleneck a été tué par Kent, le potentat local, l’ivrogne du coin est nommé shérif remplaçant et homme de paille de Kent. Mais le nouveau shérif fait appel au fils de Tom Destry qui fut en son temps shérif de Bottleneck. Destry Jr arrive à Bottleneck mais entend procéder à sa manière. Il rencontre Frenchy la chanteuse de saloon.

Femme ou démon est une oeuvre méconnue mais bourrée de charme. Même si l’on reconnaît trop rapidement chez les personnages de la petite ville les figures classiques du western, on se prend rapidement au jeu, sans se lasser. Il faut dire que les deux légendes James Stewart et Marlene Dietrich savent y faire pour nous séduire. Femme ou démon passe du drame à la comédie en 1 claquement de doigts. Ce jeu des faux-semblants tout à fait jubilatoire est un chouette divertissement.

Cerise sur le gâteau, ce DVD disponible chez Sidonis Calysta contient le remake, intitulé Le Nettoyeur, réalisé également par George Marshall avec Audie Murphy en lead role et qui est tout aussi agréable. Qu’on se le dise.

Mots-clés : ,